BE 5.0 - SALON INDUSTRIES DU FUTUR MULHOUSE 2023

Interview de Julien Morel, Dirigeant et Fondateur de MS-Innov à Belfort

Morfose, un robot collaboratif (cobot) modulaire
Quelles sont les innovations de votre robot « MORFOSE » ?

 Il s’agit d’un robot collaboratif (cobot) modulaire développé et assemblé par nos équipes dans notre atelier à Belfort : chacun de ses modules peut s’assembler à un autre ou fonctionner de manière indépendante. Il est donc possible de créer des configurations différentes, en 4, 5, 6 axes ou plus, de sorte à pouvoir s’adapter au besoin de l’utilisateur. De plus, tous les modules ont une capacité de rotation infinie, ce qui permet, en fonction du cas d’application, d’améliorer le temps de cycle et donc de gagner en productivité. MORFOSE est un cobot multi-usage qui peut remplacer une grande panoplie de configurations robotiques et accompagne son opérateur dans la manutention, le contrôle qualité, l’assemblage, le dépôt et l’enlèvement de matières, ainsi que dans d’autres tâches répétitives. Son logiciel, développé par MS-Innov, offre une facilité de programmation. La formation de premier niveau d’utilisation ne dure qu’une demi-journée. 

Quelle est l’importance que prend votre récente levée de fonds dans ce développement ? 

C’est une étape essentielle pour l’industrialisation et la commercialisation de notre robot. Cette levée de fonds, qui a atteint les 8 millions d’euros et a été initiée par France Relance en 2021 pour la phase de développement de MORFOSE, est désormais finalisée. Ce nouveau tour de table comprend la Banque des Territoires, la société UI Investissement et le Crédit Agricole de Franche-Comté via son fonds Carvest. C’est un privilège d’avoir avec nous des acteurs forts et de confiance qui montrent leur volonté de faire naître un fabricant de robot français. 

Quels sont vos objectifs de cadence de fabrication et votre stratégie de vente ? 

Pour commencer, nous produisons les vingt premiers exemplaires qui seront installés chez nos clients en début d’année. Puis nous visons un objectif de production, que nous considérons comme modeste face au besoin du marché, de 50 unités en 2024 et d’une bonne centaine en 2025. Aujourd’hui, nous avons environ 1 million d’euros en pré-commande et nous visons un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros d’ici trois ans. Les effectifs augmentent en conséquence, nous avons recruté 12 personnes cette année et sommes à présent 34 collaborateurs. Nous continuons d’embaucher pour l’industrialisation et la commercialisation de notre produit. Nous devrions atteindre les 50 salariés d’ici 2025. Concernant la mise sur le marché, notre business model repose en premier lieu sur la relation avec les intégrateurs, qui sont en charge de l’installation et du déploiement complet de nos solutions industrielles. Nous travaillons aussi avec des clients en direct qui peuvent être autonomes sur l’installation en fonction de l’application nécessaire. 

 Avez-vous d��autres projets de développement ? 

 En parallèle de l’industrialisation de MORFOSE, nous continuons à travailler à son développement afin d’élargir notre gamme et ainsi de diversifier nos secteurs d’application. Aujourd’hui, notre robot collaboratif modulaire peut trouver sa place dans la plupart des industries, parmi lesquelles : la mécanique, l’usinage, le luxe, la sous-traitance automobile, etc. Nous devons encore évoluer pour entrer dans des secteurs soumis à des normes particulièrement strictes, comme l’agro-alimentaire, le médical/santé, le nucléaire. C'est aussi un des volets de cette levée de fonds. Notre croissance impliquera aussi de pousser les murs en fonction des besoins de la production. Nous devrions atteindre les 2 500 m² dans quelques années. Nous serons toujours implantés sur Belfort ou aux alentours, car nous avons la volonté de rester dans le Nord Franche-Comté, un territoire fort de sa proximité et de sa richesse.

Pourquoi avez-vous choisi d’exposer à BE 5.0 – Industries du futur ? 

Notre stratégie repose sur notre présence sur les salons, qui donnent de la visibilité à notre innovation. Mais nous les sélectionnons. Nous avons participé en septembre dernier au SIDO (robotique, Internet des objets…) à Lyon puis en octobre au salon des industries SIANE à Toulouse et nous poursuivons ainsi avec BE 5.0 à Mulhouse. Ce salon occupe une place de choix pour nous : il est à la fois bien ciblé dans sa fréquentation mais diversifié dans les solutions technologiques présentées, en somme il est riche et nous offre de nombreuses opportunités. Il se déroule dans un tissu industriel dense de robotique et d’industrie, entre l’Alsace et le Nord Franche-Comté et plus largement le Grand Est et la Bourgogne-Franche-Comté, qui est au cœur de notre plan de développement… et le lieu de notre propre implantation. Nous y cherchons du contact qualifié, donc des retombées opérationnelles rapides. Nous y présenterons deux exemplaires complets et un partiel de MORFOSE sur un très beau stand de 36 m², réalisé par l’entreprise TNT Event. 

Article de Mathieu Noyer, rédacteur en chef de Traces Ecrites News, le site d’information économique du Grand Est et de la Bourgogne-Franche-Comté (www.tracesecritesnews.fr